Réforme de l’assurance chômage

Le gouvernement a décidé de durcir, à partir du 1er juillet 2021, les règles d’accès à l’indemnisation des travailleurs/ses sans emploi, qu’on appelle chômeurs et chômeuses. Ces règles concerneront principalement la durée du temps passée sous l’autorité d’un employeur nécessaire pour avoir accès aux indemnités chômage (l’ouverture des droits) et sur le calcul du salaire de remplacement (les indemnités chômage).

Durcissement des conditions d’accès

La durée d’emploi (le temps passé avec un emploi ou encore le temps passé avec un contrat de travail) nécessaire pour avoir accès à l’assurance chômage passera de 4 mois (calculés sur sur une période de 24 mois) à 6 mois (calculés sur une période de 28 mois). Cette mesure vise les plus précaires, ce qui travaille de manière discontinu en enchaînant plusieurs petits contrats (CDD, intérimaires …) sur l’année. Par exemple, les travailleurs/ses saisonnier.e.s vont être particulièrement touchés.

Calcul du taux d’indemnisation

Le calcul du salaire journalier de référence, qui permet de déterminer le montant du salaire de remplacement, est profondément modifié :

Avant le 1er Juillet 2021 :

Le salaire journalier de référence était calculé en divisant la somme des salaires perçus au cours de ce qu’on appelle la période de référence (généralement 24 mois) par le nombre de jours passé sous l’autorité d’un employeur (ce qu’on appelle le nombre de jours travaillés) pendant cette période de référence.

Salaire journaliers de référence = SALAIRES / NOMBRE DE JOURS TRAVAILLÉS

Après le 1er Juillet 2021:

Le salaire journalier de référence sera calculé en divisant la somme des salaires perçus au cours de ce qu’on appelle la période de référence (généralement 24 mois) par tous les jours de cette période de référence (jours avec un contrat de travail + jours sans contrat de travail).

Salaire journaliers de référence = SALAIRES / 24 Mois

Conséquence (d’après les chiffres de l’Unedic)

Plus d’un million de privé.e.s d’emploi, plus particulièrement les travailleur.ses précaires, verront leur allocation diminuer, jusqu’à 43 %.

Comprendre les enjeux de la réforme de l’assurance chômage avec Denis Gravouil et Samuel Churin

22 mars 2021 – Radio Odéon #2